Chapitre 13, 1ère partie - Petite étude sur le rôle du Silicium dans la mutation du corps humain

 

Un nouvel élément, le Silicium, vient enrichir ce second cycle. Il aurait pu faire l'objet d'une étude parallèle (une des clés de l'Épopée), mais j'ai choisi de l'inclure aux chapitres car "ce cheveux tombé sur la soupe" est d'une importance capitale ! Ce chapitre entre donc en complémentarité avec le Cahier de L'Ange n°8 : Imaginer le nouveau monde de silice.

 

C'est en me documentant sur les propriétés biochimiques du silicium organique et en recoupant ces informations avec celles délivrées par Rudolph Steiner, les Dialogues avec notre Ange, Gégé le scientifique, puis en y mêlant mes propres expérimentations et intuitions, que je me suis progressivement passionnée pour ce sujet déjà connu des alchimistes.

 

La vision scientifique et médicale

 

Les recherches concernant les propriétés du silicium sur le corps humain nous permettent déjà de comprendre cela :

 

Le silicium est le deuxième élément après l’oxygène, en terme de quantité, présent dans la croute terrestre. Il constitue, combiné avec des atomes d'oxygène, la silice minérale de formule SiO2 (Dioxyde de silicium). Cette forme, insoluble dans l’eau, n’est pas assimilable par l’organisme.

 

Le silicium a une structure de type diamant.

 

Cliquez sur l'image pour la voir en mouvement
Cliquez sur l'image pour la voir en mouvement

 

Le silicium dit "organique" se différencie du silicium minéral par la présence d’un ou plusieurs atomes de carbone, ce qui le rend parfaitement soluble dans l’eau.

Des plantes (le bambou, la prêle et l'ortie) ou des fossiles marins (les diatomées) rendent le silicium déjà plus assimilable, mais en proportion limitée. L'argile (composé de silice et d'alumine) aux propriétés remarquables, peut constituer un bon apport en silicium pour l'organisme humain. Voir à ce sujet une vidéo avec Jade Allègre : "Argile et sagesse du corps"

 

 

Cependant, la forme la plus assimilable – en dehors des résultats obtenus par des procédés d'extractions complexes et coûteux (comme le font par exemple les allemands avec le bambou) – est celle qui nous fut transmise par les alchimistes. De tout temps, le sable (la silice) fut associé à un acide (vinaigre, citron) ou à une base (chaux) afin de l'altérer pour obtenir du silicium liquide organique. Cette méthode oubliée en occident fut à nouveau utilisée puis améliorée par Le Dr Duffaut et le chimiste Le Ribault, mais la recette est actuellement jalousement gardée par la logique SDS de profit.

 

Et c'est pour que chacun puisse à nouveau bénéficier gratuitement des effets multiples du silicium, que le Réseau LEO a pris l'initiative de divulguer un des protocoles réalisable par tous pour obtenir cet élixir de vie ! Voir "Procédé de fabrication du silicium organique ou colloïdal"

 

Revenons à nos données scientifiques.

Le silicium est le liant de la vie. Dans notre corps, Il assure la cohésion des fibres collagènes entre elles. Comme l'explique le Dr Saubens Le Loch, le corps est comme un tricot dont chaque maille est fixée par du silicium. Dans les os, les mailles sont très resserrées, alors que dans la peau, les fibres sont plus lâches, mais le matériau de construction est le même. Il permet la protection et la régénération de l'ensemble des cellules.

 

La deuxième principale propriété du silicium est de renforcer les défenses immunitaires de l'organisme en favorisant la formation, au niveau de la moelle osseuse, des phagocytes et des lymphocytes.

 

Quelques particularités du silicium :

 

- Il est vecteur d'information.

 

« Les propriétés "optoquantiques reverse" : Ce mot un peu rébarbatif veut seulement dire que le Silicium sous sa forme organique change facilement de polarité (positive ou négative) comme le courant électrique et capte aisément les oligo-éléments ou autres molécules qui passent dans son orbite. […] Ainsi, se liant facilement avec d’autres oligo-éléments (Magnésium, Sélénium, Phosphore, etc. ou avec d’autres principes actifs), il les achemine vers les cibles auxquelles ces éléments sont destinés.[…] Le Silicium a reçu le surnom de "Molécule locomotive". » https://www.labosantesilice.com/silicium-organique-docteur-saubens.html

 

- Il est à la fois hydrophile (soluble dans un corps aqueux) et lipophile (soluble dans un corps gras). Il peut donc circuler dans le sang et passer à travers le film protecteur de la peau.

 

- Il a aussi la capacité de rétablir un équilibre dans le milieu où il se trouve grâce à sa richesse en ions :

 

« Comme l’expliqua E.M. Carlisle en 1972 : "Le silicium est un oligoélément essentiel pour la vie". La présence du silicium organique dans notre corps est indispensable. Il a été démontré scientifiquement que toute pathologie est déclenchée par un déséquilibre électromagnétique. Richement chargé en ions négatifs et positifs, le silicium permet de rétablir l’équilibre ionique des cellules endommagées ou affaiblies, de relancer les échanges cellulaires, et intervient directement dans le processus de régénération de la cellule. » https://www.bienfaitsdusilicium.com/

 

- Tout comme le carbone avec ses quatre valences (ses quatre liens), le silicium réunit les conditions optimales pour se lier avec les autres atomes.

 

"Le silicium présente la particularité de figurer dans la liste des traces infimes des principaux composants du corps humain [alors qu'il y joue un rôle essentiel]. On peut se demander s’il n’est pas plus abondant, si ce n’est parce que sa plus grande partie n’est pas aussitôt transmutée par l’organisme en un élément plus essentiel à son intégrité. […]

L’utilisation d’un silicium absorbable (Si : 14) semble être, en médecine, le choix idéal pour pallier aux insuffisances d’un organisme ou au contraire le débarrasser d’éléments en excès aux endroits où ils compromettent son intégrité. […] Ces mutations à l’intérieur d’un organisme vivant semblent être plus efficaces que l’absorption directe de l'élément faisant défaut." Sylvain Pafumi

 

Effectivement, la molécule de silicium a un nombre atomique (14) qui est idéal pour les réactions nucléaires avec les composants essentiels du corps humain que sont le carbone et le calcium : silicium + carbone = Calcium (14 + 6 = 20) et silicium – calcium = carbone (14 – 8 = 6). Voir à ce sujet l'article sur le Réseau LEO de l’excellent commentaire de Sylvain Pafumi concernant les particularités adaptatives du silicium dans l'organisme.

 

Cependant, le taux de Si est programmé génétiquement pour diminuer dans l'organisme humain après le stade de maturité physiologique. Puisque la cohésion des tissus de l'organisme est assurée par cet élément, le déclin se traduit par les rides, cheveux gris, chutes de cheveux, défaillances osseuses, etc... L'organisme, tel un tricot qui a beaucoup servi, se relâche... Le taux de silicium dans les tissus diminue jusqu'à 80% avec l'âge. Ainsi, plus un organisme vieilli, plus il a besoin de compenser par une alimentation riche en silicium.

 

Après ce bref topo conventionnel, nous pouvons maintenant plonger à la rencontre de la partie immergée de l'iceberg.

 

 

Silicium, épigénétique et multidimension

 

On peut déjà s'interroger sur le rôle du silicium concernant les phases évolutives et involutives d'un être vivant. D'après les informations précédentes, une évidence apparaît : lors de cette première phase évolutive, l'abondance de silicium dans l'organisme s'accompagne d'une santé équilibrée, donc d'un fonctionnement génétique optimum, tandis que quand cet ingrédient vient à manquer, une défaillance, ou un programme involutif se déclenche et l'organisme humain se met en mode survie et finit par mourir. Une étude sur les plantes, dont voici la conclusion, permet cette même observation :

 

"Il suffit de faibles quantités de Si pour maintenir la forme de la cellule et ses propriétés mécaniques. […] il est clair que pour beaucoup de plantes, il apparaît être un élément bénéfique. Ce caractère bénéfique s’exprime souvent plus clairement en cas de stress. Pour résumer, on peut dire que le Si préserve l’expression du génie de la plante." http://www.soin-de-la-terre.org/wp-content/uploads/Silicium-l%C3%A9l%C3%A9ment-longtemps-oubli

 

Donc, le Silicium préserve l'expression génétique de la vie, contrairement à certains facteurs programmés qui sont à l'origine de l'atrophie. À ces facteurs "naturels" involutifs se rajoutent des facteurs intentionnels destructeurs. Il suffit d'observer tous les moyens déployés pour interrompre l'évolution psychique et biologique de l'humain : vaccins et médicalisation meurtrières, alimentation toxique, outils virtuels inhibiteurs d'intelligence... comme vous le savez la liste est longue.

 

Dans cette thématique, l'Ange dans le Dialogue n° - 8 nous transmet, depuis sa sphère de conscience observatrice, des informations essentielles concernant l'interaction entre les substances toxiques et le silicium :

 

" [Ces] substances, se fixent sur la membrane cellulaire et en quelque sorte déforment la longueur d'onde des particules électroluminescentes (photoniques) qui parviennent dans vos cellules.

Le mercure et le cyanure présents dans la cigarette sont des neurotoxiques qui freinent l'influx nerveux mais aussi, altèrent la structure atomique du silicium intracellulaire, ce que vos scientifiques semblent ignorer. Ce silicium présent dans les cellules, joue le rôle de décodeur du flux photonique et transmet l'information-lumière sous forme de nano-impulsions électriques aux brins d'ADN récepteurs. Ces brins d'ADN s'activent et mutent sous l'effet de ces nano-impulsions électriques. "

 

Ainsi, ces facteurs d'atrophie génétique auxquels on peut y ajouter nos croyances et mémoires karmiques toxiques, ont en quelque sorte déposé une couche de crasse sur nos récepteurs-émetteurs d'information supraconsciente. On peut traduire cela par l'image de l'Ange (nous en 6ème densité de conscience) qui chute dans le monde matériel de la 3ème densité SDS et qui, lors de son atterrissage sur terre, se brise les ailes et s'encrasse les plumes (acquisition de programmes génétiques involutifs). Il est privé de l'information-lumière. Il n'a d'autres choix que d'agir en faveur de sa ciratrisatison et se nettoyer une à une les plumes salies par la boue (processus de libération karmique) pour laisser à nouveau la lumière supraconsciente pénétrer son organisme via ces récepteurs-émetteurs de silice réhabilités. Il retrouve alors ses facultés pour voler et peut entamer son processus d’ascension vers les densité supérieures. 

 

D’ailleurs, d'après Rudolf Steiner « La silice joue le rôle le plus important dans l’activité de la vie planétaire » et elle augmenterait nos facultés de perception en accroissant la sensibilité à la lumière, donc l’épanouissement de la conscience. La Silice permet aux végétaux, animaux et humains de s’élever vers le ciel. Sans la Silice, ils resteraient au sol.

 

 

Lumière évolutive ou feu destructeur ?

 

Gardons bien à l'esprit que ce que nous appelons "lumière" est un ensemble d'informations provenant de la Source, se répercutant d'étage en étage de conscience afin de permettre l'expérience de la vie. Tout être vivant en a besoin et les végétaux se nourrissent littéralement du rayonnement solaire.

 

"Les effets du Si sur la croissance peuvent être directement observables […]. Ces observations confirment les travaux de Kolisko (1953), qui montrent que l’ajout de silice finement pulvérisée au milieu de culture, produit sur le développement du blé des effets semblables à ceux résultant de l’exposition à la lumière. Kolisko parle de «l’effet lumière» de la silice. […] La silice de corne agit par son effet lumière et influence la qualité alimentaire. […] Lorsque la culture est ombrée sans silice, la formation de substance et la maturation sont perturbées. […] Le Si est un matériau abondamment disponible, qui permet d’économiser les ressources carbonées résultant de la photosynthèse et de les orienter vers les processus de croissance : ce que fait le silicium, le carbone n’a plus à le faire. (Cooke et Leishmann, 2011)."

http://www.soin-de-la-terre.org/wp-content/uploads/Silicium-l%C3%A9l%C3%A9ment-longtemps-oubli%C3%A9-des-plantes-terrestres-_Jean-Georges-Barth.pdf

 

 

Tout est dit !

Par de "simples" études biodynamiques sur les plantes, on peut ouvrir les yeux sur des lois universelles concernant l'évolution de la Conscience. La Conscience qui pousse tout être vivant à croître vers le haut, a pour antenne de transmission la silice (quand celle-ci est disponible et non encrassée). Ainsi, les végétaux se trouvant dans un milieu appauvri en information solaire ont la capacité, par ces micros-antennes cristallines, de réceptionner une autre lumière-information leur permettant de poursuivre leur évolution.

 

Reste à savoir si l'humain est capable, comme la plante, de puiser dans un "étage" d'information alternatif en cas de limitation d'information, autrement dit en cas d'atrophie de la conscience provoquée par les programmes SDS de 3ème densité… C'est cela le cheminement SDA ou la Voie du Fou, s'engager à se nourrir des informations d'une autre dimension de conscience. Et sur cette voie, la silice, tout comme l'iode ou la cétose, sont des outils – nécessaires uniquement lors de l'adaptation de l'organisme à un changement de fréquence – qui permettent un accroissement de conscience grâce, entres autres, à une économie d'énergie : Le Si est un matériau qui permet d’économiser les ressources carbonées et de les orienter vers les processus de croissance : ce que fait le silicium, le carbone n’a plus à le faire.

La Vie a donc bien la faculté de transiter d'une conscience carbonée vers une conscience silicée.

 

D'ailleurs, dans le tableau périodique des éléments, les structures à base de carbone et la structure de silicium ne sont seulement éloignées que de quelques molécules. Avec certains réarrangements, on peut passer de l'une à l'autre. Le silicium permet bien, une fois que l'on commence à se détacher de nos "mémoires carbonées" par un profond travail karmique, de se connecter à une autre fréquence d'information, une autre densité.

 

Phénomène que Rudolph Steiner avait identifié par sa connexion à ce qu'il nommait la nature suprasensible :

 

" […] Les descriptions de Steiner (GA312, GA327) ont constitué la base du travail de Kolisko (1953), qui le premier a mis en évidence expérimentalement l’effet lumière de la silice sur le développement des plantes. Les conceptions de Steiner placent le rôle du Si dans un contexte beaucoup plus vaste, cosmique et tellurique.

D’après ses travaux, la silice du sol et des couches plus profondes de la croûte terrestre se comporte comme un capteur de lumière et de ce fait devient semblable à un organe des sens pour toute la terre. La silice des roches, du sol, de l’eau, de l’air et de la chaleur, génère un milieu favorable pour la vie […]. Lors de la croissance, ce «milieu silice» […] transmet l’activité des forces formatrices des étoiles fixes et des planètes supra-solaires, Mars, Jupiter et Saturne, en vue de la genèse de structures et de substances. Lors des phénomènes de croissance, cette activité rayonne du bas vers le haut […], de l’obscurité humide du monde minéral vers l’environnement cosmique. La silice agit comme principe formateur […]. "

http://www.soin-de-la-terre.org/wp-content/uploads/Silicium-l%C3%A9l%C3%A9ment-longtemps-oubli%C3%A9-des-plantes-terrestres-_Jean-Georges-Barth.pdf

 

Steiner nous livre ces informations grâce à une conscience élargie qui lui permet de "sentir" les vies microcosmique et macrocosmique comme participant à un même élan évolutif de la Grande Conscience. Les dialogues avec notre Ange témoignent eux aussi de cet élargissement de conscience dans lequel la silice joue un rôle essentiel :

 

"Cette autre réalité est aussi tangible et matérielle que votre réalité de 3D. Alors je viens te faire une révélation que bientôt les scientifiques pourront confirmer.

Ce n'est pas vraiment la Terre qui va "changer de dimension", mais c'est votre perception de la réalité qui va changer. Les perceptions sont uniques et personnelles. Mais lorsqu'elles sont co-créées par des êtres sur un même champ vibratoire les uns avec les autres, elles génèrent collectivement une nouvelle réalité.

La Terre, tout comme Jupiter, le soleil, comme tout ce qui est dans l'univers, existe déjà dans des dimensions supérieures.

L'ascension est en réalité un changement de conscience qui va d'une conscience unidirectionnelle et carbonée, vers une conscience multidirectionnelle de silice ; d'une réalité unique vers des réalités multiples.

Pour expliquer simplement, le carbone oriente le flux d'énergie cosmique de façon bipolaire +/- donc uniquement de façon unidirectionnelle, avec une seule possibilité d'expérimentation "en aveugle", et sans en être véritablement conscient [dans ce cas, l'être vivant est soumis aux lois restrictives de l'espace-temps (voir définition du Réseau LEO)].

La silice peut orienter le flux d'énergie cosmique de façon multipolaire et multidirectionnelle afin de générer une infinité de possibilités d'expérimentations, tout en les visualisant de manière consciente [L'être vivant peut alors expérimenter librement les lois du temps-espace]." Dialogue n° 2

 

On en arrive au même constat que Steiner : la silice, grâce à sa faculté réceptrice/émettrice de lumière-information, participe activement à un élargissement de conscience, un élargissement multidimensionnel et multidirectionnel.

 

C'est entre autres son lien indissociable avec l'énergie solaire qui rend les effets de la silice si particuliers. Ce n'est pas pour rien si cet élément est le principal constituant des panneaux photovoltaïques permettant de transformer l'énergie solaire en énergie électrique. De même l'argile à laquelle on prête des facultés exceptionnelles de régénération de la vie, est plus efficace lorsqu'elle est chargée d'énergie solaire.

 

"Ce n'est pas à une substance inerte que nous faisons appel, mais à la vie. C'est un peu de nous. Plus l'argile a été exposée au soleil, à l'air, à l'eau de pluie, plus elle est active, c'est une leçon de l'expérimentation. C'est aussi ce qui permet de prêter à l'argile la propriété d'absorber et d'emmagasiner une notable partie de l'énergie des autres éléments, soleil surtout. […]

Plus que par les substances qu'elle renferme, l'argile agit par sa présence. […] Comme chaque limaille en provenance d'un aimant garde ses propriétés, chaque parcelle d'argile transporte une énergie considérable de par son magnétisme et les radiations qu'elle a accumulées, apportant à l'organisme une réserve de force extraordinaire. Cette action radiante contribue à la reconstitution d'un potentiel vital par la libération d'énergie latente. Nous avons en nous d'extraordinaires ressources énergétiques que nous laissons en sommeil ; l'argile les réveille." Raymond Dextreit, L'argile qui guérit, p.11

 

Effectivement, la silice (ce capteur/réémetteur d'énergie-information solaire) contenue dans l'argile joue un rôle central quant au phénomène de transition d'une densité à une autre, en révélant nos ressources en dormance :

 

"La terre, le soleil et le cosmos répondent à un égrégore inconscient de l'homme qui a formulé la demande de se libérer du joug de la dualité, de la peur et des entraves de l'illusion. […] Par le biais de l'interaction de son rayonnement sur l'ADN, le soleil est chargé de réveiller votre mémoire christique. […] Ce qui sous-entend que lors de ces tempêtes solaires, vous risquez de devenir incapables de gérer et sélectionner les "mémoires émotionnelles" liées aux différentes jonctions temporelles. […] Votre corps aussi peut être physiquement atteint lorsque vous réagissez par habitude ou par réflexe à certaines situations, à tel point que des maladies surtout d'ordre inflammatoires (liées au feu solaire), peuvent se déclencher. Elles sont les signes d'alerte d'un besoin urgent d'ouvrir votre esprit et de changer votre manière de vous comporter. […] Les phases solaires sont donc des vecteurs-déclencheurs de votre réveil. Elles peuvent être bénéfiques pour celui qui accepte et transcende ses expériences émotionnelles émergentes, comme elles peuvent être destructrices pour celui qui entre en lutte avec ses illusions et résiste au besoin d'abandon et de lâcher prise." Dialogue avec notre Ange n°20 – 5ème partie

 

C'est exactement ce que je constatais sur mon corps lors de ma cure de silicium. Des signaux d'alerte inflammatoires en tous genres pointaient du doigts mes résistances ! Et en élargissant le tableau, on se rend compte que nos centaines de maladies dites "de civilisation" sont d'origine inflammatoire. Elles sont apparues avec la sédentarisation de l'homme et l'adoption du mode sédentaire-agricole-patriarcal, étrangement concomitants avec l'apparition de nos dieux "re-créateurs" dont les interventions génétiques eurent pour but de brider l'évolution de leurs Adam ("bétail" en sumérien)...

 

Le silicium agit comme un four solaire qui concentre toute la chaleur en seul un point, c'est-à-dire qu'il concentre l'énergie de la Conscience sur le Kiristos en dormance – code génétique introduit par les généticiens au Service de la Vie afin de nous offrir la possibilité d'un débridage. 

"C’est la chaleur qui détruit et c’est la chaleur qui purifie" explique l'indien Hopi Ours Blanc dans son témoignage sur l'histoire de son peuple (texte présent sur le Réseau LEO).

 

Cependant, agissant comme un amplificateur, il peut tout autant accentuer l'effet pénétrant de nos prises de consciences vers notre génome, comme il peut – si un travail alchimique émotionnel intense ne l'accompagne pas – accroître la chaleur jusqu'à occasionner de graves brûlures. Et c'est bien ce que l'on observe : l'humain SDS meurt brûlé par ses maladies inflammatoires dues à l'étouffement du Kiristos ! N'est-il pas annoncé dans diverses prophéties, qu'en cette fin de civilisation, l'humain périra cette fois-ci dans les flammes ?

 

On peut donc se questionner sur la nature du programme sous-jacent et commun à toutes ces maladies du feu...

LA PEUR DE PERDRE LE CONTRÔLE évidemment !

 

Comme développé dans le Dialogue avec notre Ange n°23, le magnétisme solaire porteur d'une fréquence de conscience de 4ème et 5ème densités est bien plus expansé que le magnétisme terrestre de 3ème densité.

 

Cette fréquence de conscience expansée, qui est celle de l'Onde en approche, provoque en pénétrant l'espace dense de la 3D – la Terre tout comme notre organisme – séismes, éruptions, incendies… Il s'agit d'un réajustement énergétique.

Notre corps subit un réagencement cellulaire et moléculaire afin de déployer les facultés génétiques du Kiristos et de générer une nouvelle réalité.

 

Et le contrôle, cette énergie extrêmement dense typiquement reptilienne, agit comme une barrière contre la descente des fréquences de consciences expansées. Sauf que ces dernières ne s'arrêtent pas à la barrière imposée. Moins notre peur innée de perdre le contrôle sur tous les aspects de notre vie n'est VUE, plus la fréquence de l'Onde va devoir forcer le passage. L'ampleur des catastrophes "naturelles" terrestres est d'ailleurs une bonne illustration du contrôle que l'humain n'accepte pas de voir en lui, puis de lâcher ! Plus on résiste et plus on souffre. Et le feu du soleil relayé par l'effet loupe du silicium vient enflammer les zones du corps humain (avec leurs correspondances émotionnelles et psychiques) qui sont ankylosées.

 

Le seul outil que nous ayons à notre disposition pour faire tampon entre la fréquence de l'Onde et notre physicalité de 3ème densité est la mise en application de La Voie du Fou, donc l'élévation de notre propre conscience. Plus nous allons comprendre et intégrer cellulairement les ajustements demandés par notre Ange, plus nous allons visiter cette peur de perdre le contrôle et enfin appliquer nos compréhensions, plus la modification de notre conscience va élever la fréquence vibratoire de notre organisme.

 

 

La silice, glande pinéale de la terre

 

Après la réalisation de mon œuvre alchimique (la fabrication du silicium organique avec ses 28 jours de dynamisation) puis trois semaines de cure, j'ai observé certains changements dans mon "laboratoire organique".

Je n'ai pas perçu d'amélioration physique. Ce fut plutôt le contraire ! J'eus l'impression que mon corps se déréglait, et c'est le cas de le dire car mes règles s'étaient complètement décalées. Mon système hormonal était sans dessus dessous et l'émotionnel débordant prenait la relève. De plus, de nombreux symptômes (douleurs lombaires, mycoses vaginales, yeux gonflés, staphylocoque sur la main…) firent leur coming back. De quoi redescendre sur terre et se désillusionner quant aux projections d'ascension induites par mon prédateur !

Le constat fut douloureux mais porteur d'un enseignement important : je pouvais apporter tout ce qui était profitable à mon corps pour l'aider en cette phase de transition (alimentation cétogène, iode, vitamine C, silicium…), tant que persistaient des zones d'ombre, celles-ci seraient mises en lumière, voire incendiées ! Mon corps se faisait messager de mon âme et m'informait des mémoires entretenues par mon déni.

 

Sur le plan énergétique, j'ai ressenti des changements importants. Je ne suis pas quelqu'un qui "voit" facilement les autres dimensions à travers la glande pinéale (le troisième œil). Cet organe des sens subtils me permet davantage de ressentir les mondes qui m'entourent. D'ailleurs, dans la glande pinéale de ceux dont la conscience s’élargit, des structures cristallines se forment pour s'adapter à un mode de communication interdimensionnel.

 

Sans comprendre (dans un premier temps) le pourquoi du comment, mes nuits sont devenues très pénibles à vivre. Une fois endormie, je vivais des expériences dont les sensations étaient très denses. J'avais besoin de beaucoup plus de sommeil que d'habitude. Puis réintégrer la réalité de 3ème densité me rendait le réveil physiquement et émotionnellement douloureux. Les rêves me suivaient durant la journée, provoquant un besoin fréquent de pleurer pour évacuer une énergie, que bien souvent je ne pouvais identifier.

 

Ce phénomène n'est pas nouveau, en revanche, ce qu'il l'est c'est l'enchaînement sans interruption de dizaines de nuits de cette nature. Cet épuisement plus les symptômes physiques commençaient à m'exaspérer, mais ce ne fut qu'en comprenant le processus en cours que je pus accepter cette étape comme étant essentielle. Et quel meilleur moment que la nuit, quand l'égo lâche les armes, pour intégrer de nouvelles fréquences vibratoires ? Je finis par me rendre à l'évidence que le silicium était bien une des composantes de l'accélération de ce phénomène énergétique.

 

L'activation de mes antennes de silice dans ma glande pinéale et dans chaque cellule de mon organisme a permis aux réalités d'autres lignes temporelles de se connecter de manière encore plus tangible à la mienne. Et ceci grâce à l'Être qui nous soutient telle une mère dans notre expérience : la Terre. Elle est une entité sensible et consciente, et le manteau terrestre (composé essentiellement de cristaux de silice) est comme la ramification des connections neuronales de sa matière cervicale.

 

 

Tout comme le mycélium reliant chaque être vivant au sens large du terme – du grain de sable à la galaxie en passant par l'humain – ces cristaux nous permettent d'accroitre notre connectivité aux autres mondes, donc aux autres nous, donc à la Grande Conscience. Ainsi, durant la nuit, mon système nerveux se relie au système nerveux terrestre et "télécharge" une multitude de données que mon âme a appelé à elle…

A ce sujet, Galline et Gilbert (dans leur texte l'autorité - partie 2) relatent une riche compréhension expérimentée concernant le réseau de conscience qui nous relie tous par l'énergie nucléaire faible.

 

Dans la même logique, le Cœur Cristallin, dont parle l’astrophysicienne Juliana Conforto, constitue d'après moi la glande pinéale de la planète. Nous réceptionnons donc les fréquences d'ondes émises par la glande pinéale de la terre, qui est elle-même connectée aux émissions d'ondes du système galactique. L'Onde de changement se diffuse depuis la Source jusqu'à ses extrémités (en l'occurence nous, êtres humains) via un réseau cristallin universel.

 

"Par quel moyen le Créateur communique-t-il avec le cerveau humain ?

Grâce à la Lumière faible qui, pour nous les humains biologiques, est comme une musique à très haute fréquence (1026 Hz), trop élevée pour le cerveau humain, lent et désormais assoupi. Le cerveau est potentiellement capable d'amplifier la lumière faible comme un instrument de musique, lorsque ses réseaux cristallins sont syntonisés sur cette lumière." Juliana Conforto, L'Univers Organique, p.XXVI

 

En d'autres termes, quand nos antennes internes sont décrassées de nos programmations limitantes – quand notre génétique se débride – elles peuvent réceptionner la lumière non tronquée de la Grande Conscience (la lumière dite "faible"). Permettant ainsi à notre cerveau de fonctionner à plein régime par le rétablissement de la totalité de son réseau neuronal et la création de nouvelles connexions.

 

D'ailleurs, cette image de la Création (un réseau cristallin permettant les flux d'information) expliquée par Juliana Conforto, mise en parallèle avec le système artificiel de circulation d'information qu'est l'informatique et le réseau internet – ayant lui aussi besoin de composés à base de silice pour fonctionner – est assez stupéfiant quant aux multiples parallèles existants… mais tout à fait logique ! Car pour chaque "invention" évolutive existe sa contrepartie involutive mise en application par une intelligence qui a choisi d'expérimenter une forme de vie dénuée des qualités de la Mère Créatrice (émotions, intuitions, empathie…) donc une vie artificielle. Précisons encore que cette création artificielle fait partie des outils disponibles pour l'évolution d'une âme dans la Matrice.

 

Il n'y a pas que le système informatique qui appartienne à une conscience artificielle, il y a aussi tout ce que l'ésotérisme New Age nous présente comme outils d'éveil spirituel : cristaux et crânes de cristal programmés, ainsi que toutes les pyramides et hauts lieux cosmotelluriques. Ces derniers sont eux aussi programmés pour maintenir la grille magnétique d'illusion matricielle de la terre active, en la renforçant par l'énergie-même des prisonniers de la 3ème densité SDS : la dévotion ! (Cette thématique que je trouve passionnante sera développée dans la deuxième partie de ce chapitre.)

 

On peut donc s'apercevoir que si l'absorption de silicium active bien le flux de lumière au sein de notre génétique, il favorise la circulation de TOUTE la lumière ! Puisque la lumière est équilibre, elle contient autant d'informations évolutives qu'involutives. C'est à l'humain d'apprendre à distinguer les deux polarités de Lucifer… Alors ce micro réseau cristallin au sein de notre organisme encore accordé avec la fréquence de résonance du Service de soi, amplifie également l'arrivée d'informations de cette réalité-là… en provoquant notamment de bonnes insomnies !

 

Ce phénomène d'adaptation énergétique est comparable à l'apprentissage intense d'une nouvelle langue (comme il m'est arrivé de le vivre lors d'une d'immersion totale en pays étranger). Mon cerveau fut submergé de mots et de rêves dans cette langue qu'il ne maîtrisait pas encore. C'est seulement quand, par l'apprentissage, il commença à décoder les règles de ce nouvel univers, que l'influx nerveux commença à se structurer, à trouver le circuit approprié et que mon cerveau put trouver la paix.

 

Donc, pour en revenir aux mondes subtils – mais pas si subtils que ça, vu l'intensité des désagréments physiques – mes antennes captent autant la fréquence évolutive qu'involutive. Avant que je sois capable de me connecter à une station d'émission précise, mode de communication qui sera opérationnel dans un futur évolutif, il faut évidement que j'apprenne à tourner le bouton de ma radio multidimensionnelle et multidirectionnelle. Et cet apprentissage se réalise avant tout grâce à Lucifer œuvrant à nos côtés dans cette réalité duelle.

 

Celle-ci étant l'unique terreau expérimental où l'individu peut vivre les extrêmes dans la densité afin de trouver le juste milieu : la bonne fréquence.

Il est donc important d'insister sur le fait que le silicium est un amplificateur énergétique. Ce qui veut bien dire que si l'individu qui en absorbe ne fait pas le travail authentique du Fou au Service d'autrui, et continue à s'aligner sur la fréquence de la lumière involutive de Lucifer, il plongera tout droit en enfer !

 

Selon leurs rôles d'amplificateurs, les cristaux décuplent notre travail de conscience ou notre enlisement en nous connectant aux consciences de densités supérieures (SDS ou SDA).

J'ai d'ailleurs moi-même payé les frais de cet engouement, dans le sens qu'une vision New Age encore persistante, me faisait penser "Excellent, une recette pour amplifier ma connexion avec les densités supérieures. Allons-y gaiment !!!"

L'amplification était bien au rendez-vous mais évidemment pas de la manière dont je m'y attendais.

Une connexion bien réelle aux autres mondes eut lieu, mais également pas de la manière dont je m'y attendais…

 

Je développe, dans les prochaines parties de ce chapitre, plusieurs facettes de la programmation "Amour et Lumière" liée à l'élément silice, de même que l'importance de sortir de l’élan de rejet envers le New Age. Et comment un colocataire déroutant me fit visiter mes schémas "Amour et Lumière" persistants...

 

Hélène

 

 

Télécharger
Chapitre 13 - 1ère partie.pdf
Document Adobe Acrobat 414.0 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Marcelle (dimanche, 22 avril 2018 15:54)

    Merci Hélène pour tous ces éclaircissements.

  • #2

    christian petitjean (dimanche, 22 avril 2018 16:38)

    merci LN pour ces precieuses informations a travers ces temps riches et troublés et un bonjour de ARQUES.

  • #3

    Gégé (dimanche, 22 avril 2018 21:44)

    Félicitation Hélène pour cette étude. C'est la premiere fois que je lis un travail aussi complet sur ce monde de la silice.
    Oui le silicium est un amplificateur énergetique tres puisant dont la fréquence est de 44 000 Htz et c'est une des raisons pour laquelle Loic a travaillé sur une dilution à 0,003 %.
    L'association que tu fais avec les travaux de Juliana Conforto est parfaite.
    Quand à la dynamisation de la silice , il y a un élément dont on parle peu et que tu as abordé , c'est " l'énergie lumiere " . Tu as parlé de Steiner mais tu as Barbara Marciniak dans " Messagers de l'Aube " qui développe cette technique. Nous en parlerons si tu le souhaites.
    Quand aux désagréments que j'ai aussi rencontré voici plus de 10 ans, j'ai pu les résoudre en limitant mes cures à deux fois quinze jours par an et massage apres la douche quand je le ressent et puis avec le temps un gros tres gros travail sur moi.
    Enfin pour terminer : remarquable ton association "Argile - Sice " dont peu de chercheur ne relevè le rôle complémentaire .
    Bravo Hélène et merci

  • #4

    Véronique (lundi, 23 avril 2018 22:07)

    bonjour Hélène, je découvre avec grande joie et grand intérêt ton travail, qui se rapproche beaucoup de mes propres recherches et connexions intérieures. Voici ci-dessous un message intérieur reçu début avril, qui résonne avec le tien. par ailleurs j'ai été aussi poussée intuitivement à changer d'alimentation, avec beaucoup de champignons, d'algues et maintenant de silicium, que je n'ai pas préparé comme toi mais acheté sous forme toute prête (labo Herbolistics).

    L’activation de la priorité silicium


    Le silicium est l’élément clé qui accorde tout le vivant et permet l’évolution et l’adaptation. Il est présent en quantité importante dans le règne minéral terrestre, notamment dans les quartz, mais aussi dans les plantes, les animaux et les êtres humains. Son rôle pour le vivant est celui de résonateur et d’amplificateur des ondes électromagnétiques, de capteur et de transmetteur d’informations de tous types. Au sein des cellules, il capte l’information et la retransmet dans les fréquences adéquates aux organes qui ont besoin de cette information. Il est un vecteur de communication et relie tout le vivant dans une cohérence. Il permet aux cellules d’un corps de vibrer en correspondance avec les fréquences terrestres et de recevoir l’information venant du cosmos, en premier lieu l’information retranscrite par le Soleil et exprimée par les vents solaires.

    Une cellule animale ou humaine oscille autour des centrioles. Ces centrioles constitués essentiellement de silicium sont couplés à l’ADN, qui contient lui aussi du silicium. Comme une antenne, l’ADN capte les informations lumineuses et électromagnétiques et les retransmet au centriole, qui à son tour va commander aux mécanismes de la cellule, et aussi à la réplication. Le silicium du centriole se comporte comme un quartz piézo-électrique entre l’ADN du noyau de la cellule et le cytoplasme. C’est à cet endroit de ton corps physique que la mutation opère. Les informations actuellement reçues par le silicium, si elles sont acceptées et validées par la conscience, vont éveiller les « gènes dormants », qui sont programmés pour fonctionner sur la priorité silicium. Cela signifie que tu deviens toi-même un relais pour les circuits d’information de la silice.

    Nourris-toi du Soleil ! Par ses rayons lumineux et par les vents solaires, le Soleil apporte l’information de ton évolution, du passage de la densité carbone à la densité silicium, et du passage de l’environnement axé sur l’oxygène à l’environnement axé sur l’hydrogène.

    Le règne minéral est lié au règne christique, ils correspondent de manière harmonique. Quand tu es connecté en Christ, tu actives ton potentiel d’évolution cristalline, la modification de ta propre structure génétique minérale. Et quand tu communies avec des cristaux et que tu permets à leurs informations de circuler en toi, tu ouvres la porte vers le champ christique intérieur. C’est un cycle vertueux. Tu élargis tes amplitudes de connexions dimensionnelles, tu actives enfin directement les gènes dormants qui attendaient le signal donné par toi-même, par ta conscience prête à se déployer dans un corps réactualisé. Ton génome s’ouvre, élargissant le champ des expériences possibles et t’octroyant de nouvelles capacités physiques, cognitives, sensorielles, créatives. La glande pinéale au centre de la tête, qui connecte le cerveau humain à la conscience universelle, contient des cristaux d’apatite et de la silice.

    Mais le plus important est que le silicium activé donne l’information prioritaire de l’Un, de l’Unité. Il relie toutes les consciences au sein de la Grande Conscience et abolit les perceptions, croyances et habitus séparés. Il permet de franchir un seuil évolutionnaire majeur.

    L’axe de deux regards en vibration christique est un pivot autour duquel peut se créer un monde viable. L’axe du regard de deux êtres en Christ correspond aux deux centrioles de la cellule, pleins de silicium, qui pulsent l’un avec l’autre et qui par ces échanges électriques diffusent l’information reçue.

    L’axe du regard pivot autour duquel se déploie un univers correspond à l’axe des centrioles pivot autour duquel oscille la cellule.




  • #5

    Johannes (vendredi, 13 juillet 2018 18:29)

    Merci Hélène pour ce texte si clair et complet!!